C’est en jeune trentenaire que la rédaction de JVR s’est rendue dans l’une des seules salles d’arcade de Paris : la salle Arcade Street. Que dire, que nous avons y passé de beaux moments avec Mat et Brako. Nom d’un rabolliot, cela fait plus de 15 années que j’avais pas mis les pieds dans ce type de lieu : je passais les épreuves du Bac en ce temps-là.

Le pitch de la salle Arcade Street

Proche de Nations – Paris intra-muros -, les propriétaires semblent vouloir réunir le meilleur des deux mondes : rétro et nouvelle borne. Bon, je vous l’avoue tout cela semble tourner autour du fighting (mis à part un jeu de pop music).

Le principe est simple et reprend le fonctionnement des salles nippones : tu joues ta partie, et n’importe autre lascar peut venir te défier, sur une borne en face. Le plus, c’est qu’on ne voit pas de visu son adversaire. Plutôt efficace.

Les jeux de l’Arcade Street

Bornes d'arcade, mais lesquelles ?

Bornes d'arcade retro, mais lesquelles ?

Nous retouvons les dernières bornes populaire permettant de pratiquer du fighting (excuser du terme si il n’est pas bon) :

  • Street Fighter dans sa quatrième itération Arcade Edition
  • King of Fighter, avec des graphismes en haute définition. Version XII ou XIII, je ne saurais dire, mais RHHAA LOOOVEEEELLYYYY
  • Ken Le Survivant, qui est avec Brako mon vrai coup de cœur

Et donc nous retrouvons au sous-sol des titres plus rétro :

  • Des shoot them up. C’est pas du Thunder Force, mais les gus sont des rois du pattern
  • Quelques bons jeux d’arcade comme un bon Metal Slug, Alien VS Predator
  • Et puis des crêmes de Street, comme Street Fighter Alpha 3 (dernière version), Super Street Fighter 2
  • A noter que la plurpart des parties sont à 50 cents, ce qui reste un prix très abordable

L’ambiance de la salle Arcade Street

Les dernières fois que je m’y suis rendu c’était en Italie ou dans la belle ville de feu Jack. Je me souviens d’ambiance enfumées et un peu tendue, entre ados et jeunes adultes un peu « stressés ». Mais nous faisions tous des Waoua devant un Virtua Fighter, et autres Samurai Shodown.

Bon c’est pas tout ça, mais nous allons devoir terminer cet article. Donc l’ambiance est beaucoup plus saine qu’au milieu des années 90, MAIS :

  • Il vaut mieux y aller avec quelques bons potos sans le scoring et autres victoires en tête
  • Toujours rester courtois, car je pense que de mauvais perdants peuvent passer en mode berseker, notamment les joueurs de KOF

 

Borne de Ken

Borne de Ken : mon coup de coeur

Critique JVR

Cette salle d’arcade est une pépite sur Paris ! Entre jeux rétros et bornes actuelles, le concept à la nippone est fantastique, avec des machines importées et un prix peu cher.

Mais mazette, allez-y à plusieurs en mode casual, avec comme objectif de vous éclater !!

Bon je retourne sur Ken. FIIGHHTTT !

Verdit JVR : 4/5